Willem de Ridder

Vit et travaille à Amsterdam.

Le travail de Willem de Ridder débute avec le théâtre de marionettes, des chasses au trésor et des villes réalisées dans le sable, pour s'exercer à la pantomine et à la radio. En peinture, il crée vers la fin des années 50 sa Musique Visuelle. Dès le début des années 60 il intègre Fluxus et organise dans le nord de l'Europe des nombreux concerts. Il a coopère à cette époque avec Nam June Paik et présente son piano pour tous les sens à Amsterdam dans la galerie AMSTEL 47. Il fonde ensuite un système de vente par correspondance et les Fluxshops européens. Grand adepte de l'Intermédia, Willem de Ridder ne refuse aucun moyen de communication, que ce soit le théâtre, la peinture, la radio, la presse écrite, la musique ou la danse.