Campana degli Umori

Eric Andersen, 1996/1999

 

A l'occasion de son départ à la retraite, M. Capanni, propriétaire de la Fonderie Capanni, issue de générations de fondeur de cloches travaillant pour le Vatican et grand ami du collectionneur et galeriste Carlo Cattelani, demanda à Eric Andersen d'imaginer ce que pourrait être la cloche de ses rêves.

Eric a donc travaillé avec les artisans de la fonderie et, en 1999, a vu le jour la Campana degli Umori (La cloche des Humeurs), pesant à peu près 20 tonnes.

Il s'agit d'une cloche confectionnée en patchwork, avec plusieurs matériaux différents (9 types de métaux, bois et plastiques). Chaque matériau est représenté par une couleur et chaque couleur posède un sentiment et une sonorité qui lui est propre. Cependant, toutes les zones sont accordées en Do.

Depuis, cette cloche fait le tour des villes d'Europe telles qu'Odense au Danemark, Modena, Reggio Emilia et Castelnovo ne'Monte en Italie où elle est installée à chaque fois dans une place où elle peut être vue et manipulée par des milliers de passants. Ceux-ci sont invités à " jouer " de la cloche selon leurs humeurs (en suivant les indications du tableau ci-dessus).

De même, Eric Andersen compose une partition inspirée du carillon de 12 heures de la cathédrale ou église de chaque ville qui héberge la Cloche des Humeurs. Le carillon devient ainsi le métronome de la Campana degli Umori.

Pour l'anecdote, M. Capanni a été tellement enthousiasmé par le résultat final et par l'accueil donné à sa cloche qu'il envisage actuellement d'en construire une autre, de 50 tonnes cette fois-ci, aussitôt que celle de 20 tonnes sera vendue.

La prochaine étape de la Campana degli Umori sera la ville de Bologne en Italie.

 

© Dorte KROGH

 

Si aujourd'hui vous êtes :
Sonnez sur la zone:
Peiné
Noire
Paisible
Argentée
Nostalgique
Grise
Amoureux
Rouge
Pessimiste
Parme
Confus
Violette
Optimiste
Verte
Solitaire
Bleue
Furieux
Dorée